dimanche, octobre 09, 2011

Arrancabirra 2011 - le feu sous la neige

En rouge c'est la piste de ski !
L'édition 2011 a tenu toute ses promesses, et même plus ! 1200 coureurs, la neige dès alt 1400 mètres, et une fête endiablée. La saison a été dignement close. 


Comme tous les ans depuis 2008, l'Arrancabirra est l'occasion d'un grand rendez vous des Kikoureurs. Une bonne vingtaine cette année, soit quelques chambres du Walser Hôtel qui nous accueille toujours aussi simpatico en dépit du démontage d'une partie de l'escalier, de gugus qui ne retrouvent pas leur chambre, et d'un silence tout relatif vers 3h du matin le vendredi soir.

Mais c'est surtout un rendez vous pour tous les trailers de la région pour clore la saison de trail. Cette année la neige était l'invitée de marque. Fin de saison de trail, lancement de la saison de ski. Les Courmayeurs Trailer sont vraiment des orfèvres de l'organisation !

Pour ce qui est de la course, pour faire vite disons que comme tous les ans et quelque soit la météo, je suis d'une régularité de métronome : 2h30 et 6 les bières "bonificatrices". La montée dans la neige dès l'altitude 1.400, un passage sur la crête entre la Tête de La Tronche et Bertone face au vent terrible, la joue gauche congelée, des flocons plein les yeux, et un déguisement pas respirant du tout ni vraiment "stop wind". Super casse gueule aussi avec des choix tactiques pour récupérer de la peuf sous le pied sans trop savoir ce qu'il y a dessous, éviter de se faire une cheville dans les ornières et ... faire comme si de rien n'était. Deux belles chutes se concrétisent par une belle séance de bobsleigh entre les cailloux. Un régal de glisse et d'engagement, l'enivrement de tous les sens.

Toujours pas compris le
rapport avec Spider-Man ...
Ensuite trois heures d'attente sous la pluie et dans le froid avec Gé. On verra arriver le gros des troupes des Kikourous en grupetto, arrêtés par l'orga en haut et retour en arrière. Pas sur que c'était moins glissant (neige tranbsformée en glace avec le passage des concurrents) et dangereux, mais la fin de peloton a surement évité le froid de la crête. Fédé et Sarah eux on les a vu arriver ... du dance floor !

Ah ba oui, parce-que plus il fait froid dehors, plus c'est chaud à l'intérieur. Un groupe de musique avec un groove d'enfer et tous les tubes Italiens, des trailers avec une envie folle de se réchauffer, Anne-Marie Gross en modèle pile électrique, le bagnard et sa glacière remplie de bières, et les CMBM'istes qui viennent avec la bouteille de génépi du pays, tous les éléments sont réunis pour mettre le feu à la piste !

Kikourous prêts
Accouchement imminent !

Patrouille Aérienne Italienne
La PAI en formation
La saison d'hiver est lancée !
Pas glisser ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire